Comment-j-ai-trouve-ma-propre-lumiere-livre-Muriel-JOUBERT-couverture
Comment-j-ai-trouve-ma-propre-lumiere-livre-Muriel-JOUBERT-couverture

Extrait de la postface du livre de Muriel Joubert, signée par Maurice Daubard

Conversation de Muriel Joubert avec Maurice Daubard (yogi, professeur international de Yoga et conférencier, spécialiste en Toumo et Sankalpa).

muriel-joubert-maurice-daubard-remise-diplome-Tourno

 Muriel – Beaucoup de gens qui ont leur vue qui diminue me contactent, via le bouche-à-oreille. Quels conseils leur donner ?

 Maurice Daubard – Je ne leur donne pas des conseils à eux, mais à vous. Vous pouvez leur  demander à quoi ils rêvent, ce qu’ils font. Vous pouvez être spécialiste pour les gens qui ont un début de cécité, vous leur apprenez à voir clair, sans lunettes de soleil, etc.  Le yoga des yeux. Foncez là-dedans, éduquez les gens, vous rendez service à la société. Faites rêver les gens, et rêvez vous-même. Allez encore plus loin.

Faites des cours pour les gens. N’importe qui va avoir des problèmes de cécité. Dans le vieillissement, surgissent des choses auxquelles on n’avait pas pensé. Vous êtes spécialiste par rapport à ce qui vous est arrivé, par force. Il faut foncer, faire des conférences. Je ne sais pas s’il y a beaucoup de professeurs de yoga aveugles. On devrait parler de vous beaucoup plus.

Même les voyants ont des leçons à tirer. La caricature : les voyants sont dans la rue, ils marchent, ils ne sont pas là. Ils sont dans leurs problèmes, dans leurs soucis. Et si on est observateur, ça se voit sur leur comportement.
Ils ne voient rien, ils n’entendent rien. Ils ne voient pas l’oiseau qui chante et ne l’entendent pas. Ils n’ont pas d’écoute, pas d’esprit de méditation.

Vous, vous avez développé le regard intérieur. Il faut expliquer, cela donne de l’espoir à tellement de gens. Les gens vous écouteront car il y a l’exemplarité, à cause de la performance, même si vous ne l’avez pas choisi. Les gens diront : vous vous rendez compte, cette fille, elle se tient bien droite, elle fait des choses, le Toumo (adaptation au froid). Ils vont être étonnés que vous puissiez faire ça, et en plus, vous êtes rayonnante, et vous donnez de l’encouragement à prendre une autre vision, intérieure, des choses de la vie. Alors que nous, on n’est pas aveugles, mais on ne voit rien. On lit les journaux, on écoute la télévision, que des choses superficielles, mais on ne s’intéresse pas à certaines profondeurs de vision.

Muriel – De nos jours, le yoga est partout, et parfois, à être partout, il n’est nulle part. Le yoga est ce qui me construit tous les jours. Ce sont mes fondations, et c’est ce qui va continuer à me construire. Que pensez-vous que le yoga peut apporter aujourd’hui ?  

Maurice Daubard – Les profs de yoga, on a perdu notre charisme. On le perd à chaque instant. Le yoga est partout, dans la danse, dans le sport, et c’est très bien. Mais les professeurs piétinent, car ils voient dans le yoga beaucoup de postures, de la relaxation, un peu de respiration et c’est tout. Mais cela, c’est une dégénérescence.

Le yoga, c’est une culture de connaissance de soi, qui va jusqu’à l’univers. Ce n’est pas une religion, c’est une discipline qui se veut spirituelle, et spiritualisée.

Culture de connaissance de soi, et avec qui et avec quoi on est lié. Avec l’univers. Conscience de la mort, de l’après la mort, de la vie d’après. Il n’y a pas de fin. Cela fait partie du yoga. La vie de Sivananda (yogi indien, maître d’André Van Lysebeth), c’est une merveille. Et d’autres yogis. Autant d’intelligence diffusée différemment, vécue par des gens différents, cela aide. »

Témoignages de lecteurs 

« Muriel a été mon élève à l’ASPTT de Paris. Nous avions cours de yoga le mardi sur l’heure de déjeuner, dans les années 95. Puis un jour, Muriel m’a confié que sa vue s’en allait et que ce ne serait pas guérissable… Avec son sourire et son courage, elle s’est fait sa place dans son travail et dans la société. Puis elle a voulu être professeur de Yoga et a obtenu son diplôme avec brio dans notre école.

Je me rappelle que tu venais à l’école avec ta canne blanche, puis ton chien guide, puis ta vie s’est installée à Toulouse… Tu es et reste adhérente et fidèle aux stages de post-formation à l’école toujours avec ton sourire et ta bienveillance. Merci Muriel, car l’expérience de chacun est une affaire de tous dans l’amitié et l’esprit d’André (ndlr : André Van Lysebeth). »

 Marie-Rose, Directrice de l’Ecole de Yoga Van Lysebeth de Paris, 1ère enseignante de yoga de Muriel

« Quelle leçon de vie vous nous offrez en nous racontant votre parcours de vie ! Quel exemple vous êtes pour moi, pour nous tous !

Anne, en me donnant le livre, m’avait dit « tu verras dès que tu commences la lecture, tu ne pourras plus t’arrêter » et comme c’est vrai. 

Je le recommanderai vivement à mes amis et anciens élèves car je suis certaine que votre parcours va inspirer d’autres.

Bravo et merci pour votre témoignage tellement humain, bouleversant, inspirant… et qui nous ouvre les yeux et j’espère aussi et surtout le coeur. » 

Simonne, enseignante à l’école de yoga Van Lysebeth

« J’ai eu l’occasion de lire le livre de Muriel Joubert, je le recommande vivement. C’est un magnifique témoignage sur le pouvoir du yoga face aux difficultés de la vie. 

Muriel est l’exemple vivant de ce qu’il faut mettre en oeuvre pour transformer une grande épreuve de vie en dynamique de réalisation et d’accomplissement. 

Quelle force et quelle lucidité dans ces lignes !  

Félicitation à Muriel pour son ouvrage qui balaye les limites du handicap pour en faire une force et un espoir pour tous. »

Patrick Torre, maître de Yoga du Son

« J’ai lu votre livre pendant ces jours de fête. J’ai beaucoup aimé votre écriture et j’ai tant admiré votre personnalité.

Encore bravo pour ce livre mais aussi pour la belle personne et belle FEMME que vous êtes. »

 Néguine, orthoptiste en centre de rééducation pour déficients visuels

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez un cadeau de bienvenue !

Félicitations, vous êtes inscrit(e) et recevrez nos futures informations.